Éleveur et Charcutier à la FERME
Vente et retrait en magasin :
Vendredi 9h00 - 12h30 / 13h30 - 18h30
Samedi 9h00 - 12h30 / 13h30 - 17h00
Inscription à la newsletter :

Indiquez votre adresse mail pour recevoir nos actualités et profiter de nos promotions.

FLASHBACK RAPIDE


Trois générations de fermiers en Normandie

L’histoire de notre famille est incontestablement agricole. Lucien Blondel, fils ainé d’une famille de huit enfants, fils de cultivateur éleveur du pays de Caux (76 - Brametot), se voit installer à Grigneuseville au hameau de Hermesnil en 1934.

Il était fermier, vivait des 90 hectares et d’un magnifique troupeau laitier de vaches normandes. Les gens venaient de très loin pour trouver des animaux qu’il sélectionnait pour la qualité de leur lait et de leur viande. Lucien et Madeleine avaient deux enfants dont François qui se destine rapidement à une carrière agricole.

François quant à lui s’installe à Hermesnil en 1963. Il continu dans un premier temps la sélection et l’élevage de vaches normandes pour, au début des années 70, se tourner vers l’élevage de porcs. Ces années sont celles où il fallait produire pour nourrir la France, le pays devient une puissance agroalimentaire.

L’amour de leur territoire, de leur terre et de leurs animaux a fait que ces deux hommes et leurs aïeuls étaient de bons cultivateurs et de bons éleveurs. Ils ont su tirer le meilleur de leurs outils de travail tout en préservant ce trésor pour leurs descendants et nous en sommes très fiers.

Aujourd’hui et depuis 2001, c’est à nous Sophie et moi, Olivier, de vivre de ce beau métier. Nous vivons ce labeur avec amour et convictions, avec simplicité.

L’agriculture est en remise en cause permanente, la concurrence est rude et il nous faut réinventer notre métier.

Nous avons sillonné la France de Dunkerque à Biarritz pour nous former et rencontrer les bonnes personnes. Le Cantal m’a accueilli pour suivre cinq semaines de transformation dans le laboratoire viandes de l’ENILV d’Aurillac. Nous avons visité 25 laboratoires avant de construire le nôtre, à Grigneuseville durant le premier semestre 2015.

Nous sommes aujourd’hui heureux de pouvoir parler de nos produits avec nos clients chaque week end, nous voulons pouvoir vivre de notre métier afin d’être en mesure de le transmettre à nos enfants Alice, Paul, Louis et Laure.

cultures-elevage-transformation-porc-normandie

DU GRAIN DE BLÉ AU JAMBON SEC, NOUS MAÎTRISONS LA FILIÈRE

Nos cultures

Nous y revenons tous les automnes, les semis de blé sont réalisés sur les mois d’octobre et de novembre. Cette culture représente environ 50 % de nos champs chaque année. Son cycle est long, il faut être patient de décembre à juillet pour suivre et soigner cette future récolte pour enfin en tirer le fruit au tout début du mois d’aout.
Nous alternons les cultures sur les parcelles, les betteraves sucrières précèdent le blé qui est suivi du lin textile, du colza ou bien de l’orge, puis le blé revient. Environ 9 tonnes de blé sont récoltées par hectare et chaque année 400 tonnes environ sont transformées en farine pour nourrir les porcs.
Les cultures sont soignées de manière raisonnées sur notre ferme, nous ne laissons pas les ravageurs prendre le dessus mais nous n’empoison-  nons pas non plus nos récoltes par un excès de produits chimiques, les règles sont drastiques en la matière. De la même manière que le blé, il nous arrive de broyer notre récolte d’orge en farine pour nourrir les animaux.

Notre élevage

50 % de blé au menu de nos cochons, c’est la base de leur alimentation. Ils arrivent sur l’élevage dès le sevrage. Nous allons les chercher toutes les 3 semaines chez un éleveur qui les faits naître au cœur du pays de Caux. Ils arrivent chez nous vers 1 mois et ils pèsent 8 – 10 Kg, autant de garçons que de filles. Ils entrent dans une salle de post sevrage, où ils sont ensemble, avec à manger et à boire à volonté, cette salle est chauffé au début à 28 °C.

Leur confort est indispensable à la qualité de leur viande. Dès 25 Kg, les porcs passent en salle dite d’engraissement. On leur distribue 4 repas par jour de soupe de blé, orge, petits pois, colza, soja non OGM , des féveroles puis de la crème de blé, de pois et même du petit lait. C’est au bout de 6 à 7 mois que les porcs arrivent à l’âge adulte et sont près à rejoindre le laboratoire pour être transformés.

La transformation

Pas d’artifice mais du goût, telle est notre devise. En effet, nos principes de fabrication tournent autour de trois piliers : traçabilité, fraicheur et goût. En effet, nous voulons connaitre et maitriser les produits que nous entrons dans notre laboratoire. Nous privilégions des épices simples telles que le poivre, le piment d’Espelette, la muscade …

Nous ne vous vendons que des porcs issus de notre élevage, c’est la raison pour laquelle il est préférable de commander des morceaux rares comme les filets mignons. Nous sommes en quête permanente de nouveaux procédés qui nous permettent de ne pas utiliser de colorants, conservateurs, exhausteurs de gout, activateur de rendement… pour retrouver le gout de la vrai charcuterie, celle de nos parents avec la sécurité alimentaire en plus.

La vente

De la coupe à la carte, nous voulons vraiment répondre à vos attentes. Notre gamme porc est aujourd’hui composée de plus de 100 produits qui au fil des saisons s’adaptent à vos demandes. Le cru, le cuit, le fumé, le sec, les conserves et les plats cuisinés sont à commander ou bien choisi sur place dans notre vitrine. Nous vous servons à la coupe chaque vendredi et samedi.

Le magasin est ouvert au public chaque vendredi et samedi. L'occasion pour nous de vous  conseiller et de vous servir dans la bonne humeur.

Horaires d'ouverture : Le vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h30, le samedi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00.

Sophie et Olivier Blondel

Accèdez à la boutique





CONTACT


ACCÈS RAPIDE


BOUTIQUE


MOTS CLÉS


Copyright 2016 © | Mentions Légales | Conditions d'utilisation « Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière » www.mangerbouger.fr
Design & Création www.lcomlocal.fr
Top